czapek à la une de l'agefi
0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Filament.io 0 Flares ×

L’horlogerie suisse fait danser le crowdfunding !

Le financement participatif est devenu le graal des nouvelles marques de montres en quête de palliatif à la crise actuelle.

«Une crise de l’offre, pas de la demande.» Une fois n’est pas coutume, la réplique est empruntée à Gregory Pons, animateur du blog Businessmontres. Son assertion décrit à la perfection le phénomène qui est en train de submerger les rubriques horlogerie des plateformes de crowdfunding. Il n’y a quasiment pas un jour sans qu’un nouveau projet soit lancé, attiré par le succès  d’autres projets et la recherche d’un palliatif à la crise actuelle.

Toute la diversité de l’industrie est représentée, de la haute horlogerie, avec Czapek, par exemple, au challenge technologique du projet Sequent, qui tente une mise à jour du système autoquartz, dont l’invention remonte aux années 1980, mais qui est là adapté aux besoins en énergie d’une montre connectée. En passant par le projet purement porté par le design, dont le neuchâtelois «Laventure», dont le zurichois «Bolido» lancé par le créateur de la marque Ventura, dont «Montfort», à Genève. Et beaucoup d’autres.

Pour l’instant, la réponse de la clientèle est plutôt encourageante, même si les limites du système apparaissent immédiatement, en termes de suivi de production, de construction de marque et de distribution à plus long terme. page 3

raizers et reservoir watch en une de l'agefi

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *