Crise sanitaire et crowdfunding immobilier, quel impact ?

Le crowdfunding immobilier connait un succès grandissant depuis quelques années. Cependant la crise du coronavirus, entraînant avec elle beaucoup de craintes, a fait planer l’incertitude sur les plateformes de financement participatif. Toutefois le constat est tout autre : tout se passe pour le mieux pour le secteur, comme l’indique le baromètre de HelloCrowdfunding sur le S1 2020 qui évoque des niveaux record de collecte et de remboursements. Plusieurs raisons l’expliquent.

La faible casse technique

La majorité des opérations financées sont des opérations de marchands de biens, autrement dit d’achat-revente qui ne nécessitent que des travaux de rafraîchissement ou légers travaux. L’arrêt complet des chantiers n’a donc pas concerné ces clients des plateformes de crowdfunding immobilier.

Aussi, les opérations de promotions financées par ces plateformes sont avancées au point d’avoir terminé le gros-œuvre.

Des retards sont constatés sur le secteur aujourd’hui, à cause de ce ralentissement en grande partie. Toutefois, les intérêts courent toujours sur la période de prolongation (ce qui vient augmenter en valeur absolue le retour sur investissement) et sont parfois réévalués à la hausse en tant que pénalité sur cette période (ce qui vient pour le coup augmenter le rendement final).

Une commercialisation rassurante

L’attractivité des taux d’emprunts bancaires séduisent les particuliers pour faire l’acquisition des biens immobiliers, permettant alors aux développeurs immobiliers de commercialiser leurs programmes et ainsi rembourser les investisseurs

Une corrélation directe entre la crise sanitaire et les ventes immobilières existe bien : les français trouvent en ces placements une valeur refuge leur permettant de sécuriser leur patrimoine pour eux et leurs descendants.

Le crowdfunding immobilier en quelques chiffres

  • 230 millions d’euros financés en France de janvier à septembre 2020 (soit une hausse de 22% vs la même période en 2019). Le cap symbolique du milliard d’euros collectés a d’ailleurs été franchi très récemment.
  • 76,6 millions d’euros remboursés au premier semestre (contre 42m€ au premier semestre 2019).
  • Toujours aucun défaut enregistré sur les opérations financées sur Raizers

Raizers au 20H de TF1

Le crowdfunding immobilier vu de l’œil de la plateforme, de l’investisseur et du promoteur.

Voir le replay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.